Les produits de la ruche
Article mis en ligne le 11 février 2017
par jmd
Imprimer cet article logo imprimer

Lorsqu’on parle des abeilles, on pense inéluctablement au miel qu’elles produisent.

Pourtant, outre le miel, les abeilles produisent de la cire et de la gelée royale et récoltent du pollen et de la propolis.

Le venin d’abeilles est aussi une substance qui présente des intérêts pour le milieu médical.

Ainsi, le miel, la cire, la gelée royale, le pollen, la propolis et le venin forment communément les produits de la ruche.

JPEG - 210.6 ko

Le miel

Le miel est la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis mellifera à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles :

  • butinent ;
  • transforment, en les combinant avec des matières spécifiques propres ;
  • déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche.
JPEG - 170.7 ko
Le pêcher fleurit en avril...

Le miel contient des :

  • 14 à 25% d’eau, l’idéal se situant à 17-18% pour garantir une conservation de 2 ans ;
  • des glucides tels que :
    • du fructose : de 30 à 50% ;
    • du glucose : de 20 à 42% ;
    • du saccharose : de 1 à 15% ;
    • du maltose : de 1 à 3% ;
    • de l’isomaltose, erlose, tréhalose, mélizétose, palatinose, turanose (ce dernier est par ailleurs un marqueur typique du miel) ;
  • des acides organiques comme l’acide gluconique ou ascorbique ;
  • des substances azotées (acides aminés libres comme la proline ;
  • des lipides (stérols comme les esters du cholestérol, dans le tournesol) ;
  • des matières minérales (moins de 1%) :
    • potassium présent dans tous les miels, notamment forêt, garrigue et châtaignier ;
    • phosphore (sapin, forêt,) ;
    • calcium (colza, forêt, tournesol) ;
    • soufre (callune ou bruyère, sapin, forêt) ;
    • magnésium (forêt, sapin) ;
    • manganèse (châtaignier, forêt, calune) ;
    • cuivre (thym, sapin, forêt) ;
    • baryum (garrigue, châtaignier) ;
    • etc...
  • des enzymes
  • des vitamines du groupe B ;
  • des substances aromatiques : huiles essentielles des plantes butinées dotées de propriétés antibiotiques et médicinales ;
  • des grains de pollen et des pigments (acides phénoliques et flavonoïdes) ;
  • des facteurs antibiotiques naturels (inhibines) ;
  • des substances biologiques diverses...
JPEG - 208.8 ko
Après avoir ôter l’opercule de cire qui obture la cellule contenant le miel, le rayon est déposé dans l’extracteur...
JPEG - 151.9 ko
... et la force centrifuge projette le miel sur les parois qui, ensuite, s’écoule doucement....
JPEG - 155.7 ko
A la sortie de l’extracteur, le miel est toujours liquide...

Les miels de fleurs comprennent au moins 60% de fructose et de glucose. Pour les miels de miellat, ce taux doit dépasser 45%.

JPEG - 195.1 ko
Très attractives, les fleurs de tilleul se développent en juin...

Le miel peut être solide ou liquide. Son état dépend de la répartition des différents sucres principaux qui le composent :

  • un miel cristallise d’autant plus rapidement que le rapport fructose/glucose est proche de 1, comme le miel de printemps, à base de colza ;
  • un miel reste liquide si le rapport fructose/glucose atteint au moins 1,7, comme pour le miel d’acacia.

En France métropolitaine, seul le miel d’acacia reste naturellement liquide. Tous les autres miels ont tendance à cristalliser plus ou moins rapidement. Le miel de printemps, riche en glucose (colza), cristallise en 2 ou 3 jours seulement.

L’humidité altère le miel, en favorisant sa fermentation. Aussi, pour assurer une bonne conservation du produit,il important qu’il soit stocké dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

JPEG - 179.4 ko
En pots hermétiques, le miel peut se conserver 2 ans.

Sa richesse en glucides en fait un aliment énergétique intéressant, riche en vitamines, minéraux et oligoéléments. Par ailleurs, ses propriétés anti-microbiennes, anti-inflammatoires et antioxydantes permettent de lutter contre la toux. Enfin, il favorise la cicatrisation des plaies et brûlures, sous réserves d’avoir subi préalablement un traitement médical...

La cire

La cire est fabriquée par les abeilles, à partir de glandes cirières. Blanche lorsqu’elle est pure, elle devient jaune au contact du miel, du pollen, de la propolis... Pour fabriquer 100 g de cire, les abeilles consomment 400 g de miel

JPEG - 188 ko
Quelques rayons de cire blanche...

La cire présente plus de 300 composants dont des hydrocarbures, des monoesters, des diesters et des acides libres.

JPEG - 274.1 ko
La cire commence à jaunir...

Autrefois, elle était utilisée pour l’éclairage ou la fabrication des sceaux ou plaquettes d’écriture et autres cires à cacheter et autres encaustiques (mélange de cire et de térébenthine).

JPEG - 168.6 ko
Nettoyées à la vapeur, les opercules livrent une cire jaune...

Aujourd’hui, elle contribue à la fabrication des cosmétiques, médicaments (propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes). Elle est également utilisée en odontologie, pour réaliser les moulages dentaires, et dans l’industrie pharmaceutique pour lutter contre certaines affections rhumatismales ou névralgies. Elle est aussi utilisée comme agent d’enrobage (additif alimentaire E901).

JPEG - 146.3 ko
Elle peut servir à la confection de bougies...

La gelée royale

La gelée royale est une bouillie blanchâtre, légèrement acide, au goût légèrement aigre. Elle est produite par les glandes pharyngiennes et mandibulaires des jeunes ouvrières et, plus particulièrement, des nourrices, à partir du pollen qu’elles consomment.

Elle sert principalement à nourrir la reine, tout au long de sa vie, et toutes les larves pendant leurs premiers jours.

La gelée royale comprend :

  • 60% d’eau ;
  • 14,5% de glucides (sucres) ;
  • 13% de protides dont des acides aminés ;
  • 4,5% de lipides ;
  • de nombreuses vitamines : B1, B2, B3, acide folique, B5, B6, H ainsi que de faibles quantités de vitamines A, B, D, E.

Par sa composition très complète, la gelée royale apporte tous les éléments nutritifs nécessaires à la croissance des larves et à l’équilibre de la reine.

Très utile en période de fatigue et mentale, la gelée royale est un complémentaire alimentaire naturel revitalisant pour l’organisme humain.

Parmi ses propriétés, on peut citer :

  • ses activités anti-oxydantes ;
  • son action sur le mauvais cholestérol ;
  • son action stimulatrice sur le système immunitaire.

Grâce à la gelée royale, une future reine multiplie son poids par 1800 en 5 jours. De même, elle peut pondre jusqu’à 2000 œufs par jour, soit plus que son propre poids.

Le pollen

Le pollen est l’élément mâle de la fleur, indispensable à la reproduction des plantes. Il est transporté par le vent ou les insectes, de l’étamine jusqu’au pistil de la fleur. Dans certains cas, seul l’homme peut assurer cette mise en contact, comme dans celui de la vanille.

JPEG - 278.4 ko
Le pollen, stocké dans les rayons, subit une fermentation lactique...

Il est récolté par l’abeille car il constitue la seule ressource protéinique de la ruche, indispensable au développement de la colonie.

C’est un produit très riche qui comprend :

  • 15 % à 75 % de glucides (essentiellement glucose et fructose) ;
  • 2,5 à 61 % de protéines ;
  • 18 % d’eau ;
  • des acides gras essentiels aux propriétés antimicrobiennes et antifongiques ;
  • des sels minéraux : calcium, chlore, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, silicium, soufre, sélénium ;
  • des vitamines du groupe B ;
  • des vitamines A, C, D, E en quantité plus faible ;
  • des acides aminés : arginine, histidine, leucine, isoleucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine.

Avant d’être commercialisé, les grains de pollen récoltés par les abeilles sont séchés ou congelés.

De part sa grande richesse nutritionnelle, il est particulièrement approprié pour :

  • lutter contre les états de fatigue physique et mentale ;
  • réduire le taux de cholestérol ;
  • réguler le transit intestinal ;
  • renforcer le potentiel anti-oxydant de l’organisme, afin de mieux faire face aux agressions extérieures.

Avec une consommation régulière, il permet de mieux réguler l’appétit et de lutter contre la prise de poids et l’obésité.

La propolis

La propolis est élaborée par les abeilles à partir de substances gommeuses, résineuses et balsamiques qu’elles récoltent sur les troncs de certains conifères (pin, sapin, épicéa) ou sur les bourgeons de certains arbres, comme le peuplier, à laquelle elle ajoute de la cire et des secrétions salivaires.

Selon ses origines, elle peut être de couleur jaune, noire, verte.

C’est une substance anti-infectieuse que les abeilles :

  • répartissent sur les parois intérieures de la ruche ;
  • utilisent pour colmater les fissures des boiseries ou réduire l’entrée de la ruche.

La propolis se compose de :

  • 50 à 60% de baumes et de résines ;
  • 30% à 40% de cire ;
  • 3% de pollen ;
  • 5% de substances diverses ;
  • huiles volatiles ou essentielles.
JPEG - 204.9 ko
La ronce se révèle en juin...

Le venin

Le venin d’abeille est un produit complexe qui comprend :

  • 85% d’eau environ ;
  • 3% d’huiles essentielles (dont 60% d’esters qui favorisent l’agressivité des abeilles) ;
  • 12% de produits divers (méllitine, apamine, phospholipase, histamine, dopamine, etc...) ;
  • 2% de molécules inconnues.

Il peut provoquer, en cas de piqures, des réactions allergisantes plus ou moins importantes.

JPEG - 191.1 ko
Le pissenlit apparait dès février et recouvre les praisries en mars et avril
JPEG - 206.9 ko
La floraison du romarin accompagne celle du pissenlit et du pécher et des pruniers et merisiers...

A l’inverse, il présente des propriétés thérapeutiques pour soigner certaines affections rhumatismales et arthrites chroniques, certaines maladies inflammatoires et scléroses en plaques, voire le sida ou même certains cancers...


Pour en savoir plus sur gelée royale et le pollen

Dans la même rubrique

Le cycle de vie des abeilles
le 9 février 2017
par jmd
La reine et sa cour
le 17 février 2013
par jmd
puce Contact

RSS puce

2008-2017 © Abeilles mayennaises - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3