Bandeau
Abeilles mayennaises
Slogan du site

Site Internet de l’association Abeilles mayennaises destiné à promouvoir et soutenir l’apiculture familiale et de loisirs

Instruction du 12 juin 2018
Article mis en ligne le 17 septembre 2018
dernière modification le 19 septembre 2018

Le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation publie, le 12 juin 2018, une nouvelle instruction à la surveillance des mortalités massives aiguës d’abeilles adultes avec hypothèse d’intoxication par des produits et pratiques phytopharmaceutiques, biocides et médicamenteuses.

A partir des observations et déclarations d’apiculteurs, l’instruction vise à détecter les causes de mortalités massives aiguës d’abeilles domestiques adultes par intoxication pouvant être imputées aux produits phytopharmaceutiques, biocides et médicaments vétérinaires

Elle définit les circonstances et modalités de déclaration des mortalités aiguës des abeilles, en saison de production ou pendant l’hiver, à la DDCSPP (ou dispositif OMAA en régions Bretagne et Pays de la Loire).

Elle précise les modalités d’investigations ainsi que les conditions de recueil et de traitement des informations, de leur communication et des suites à donner.

Les évolutions apportées au dispositif par rapport à la précédente instruction s’appuient sur les recommandations du rapport d’évaluation de l’Anses par la méthode OASIS, les retours d’expérience et les réflexions engagées sur ces bases par un groupe de travail dédié, constitué dans le cadre de la plateforme d’Epidémiosurveillance en Santé Animale (ESA).

Ces évolutions sont d’effet immédiat. Ces dispositions sont amenées à être complétées les années suivantes sur la base des préconisations du groupe de travail précité.

Ainsi, parmi les définitions données en introduction, on y apprend que :

Un rucher est considéré comme atteint d’une mortalité massive aiguë d’abeilles adultes lorsque, brutalement et sur une période inférieure à 15 jours :
- au moins 20% des colonies ou au moins 1 colonie lorsque le rucher en compte 2 à 5 ou 2 lorsqu’il en compte 6 à 10 sont atteintes de MMAA.

Une colonie est considérée victime de mortalité massive aiguë d’abeilles adultes (MMAA) lorsque, brutalement et sur une période inférieure à 15 jours, une des caractéristiques suivantes est vérifiée :
- des abeilles adultes sont retrouvées mortes ou moribondes sous forme d’un tapis devant oudans la ruche (volume d’abeilles touchées supérieur à un litre),
- la colonie est victime de dépopulation (hors essaimage), c’est à dire qu’il y a disparition d’une grande partie des abeilles adultes avec présence dans la ruche d’une population très réduite d’abeilles avec présence de couvain, de réserves de miel et de pollen en quantité.

Les mortalités constatées en fin d’hiver ne sont pas à considérer comme des phénomènes de mortalité aiguë s’il n’est pas possible de les positionner dans une période précise permettant de définir leur caractère aigu, c’est-à-dire des troubles brutaux apparus en moins de 15 jours.
Les phénomènes de dépérissement ou d’affaiblissement ne sont actuellement pas pris en compte dans ce dispositif, du fait de leur caractère non aigu.

Le dispositif de surveillance repose sur la déclaration volontaire, par les détenteurs ou propriétaires de ruches ou les personnes responsables du suivi de colonies, des ruchers potentiellement atteints de MMAA.

Nota : l’annexe III rappelle, à l’aide de photos, les principales caractéristiques des cas de mortalités massives aiguës d’abeilles adultes avec suspicion d’intoxication.


puceContact

2008-2019 © Abeilles mayennaises - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.30